DÉCLARATION DE LA LTDH RELATIVE A LA PANDEMIE DU CORONA VIRUS (COVID-19)

Le monde entier est ébranlé et resté presque impuissant depuis quelques mois déjà, face aux ravages macabres causés par le nouveau Corona virus (COVID-19) dont les tristes bilans à travers les Etats n’ont cessé d’émouvoir les populations touchées dans toutes les parties de la planète.
Depuis le 06 mars 2020, date de la découverte au Togo du premier cas, le gouvernement togolais n’a cessé
de prendre des mesures allant dans le sens de la prévention de cette pandémie.

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) se félicite de ces différentes mesures prises par le gouvernement successivement les 16 et 20 mars 2020 et invite tous les citoyens à respecter et à faire respecter scrupuleusement les instructions données par le gouvernement.
Tout en rappelant que la fermeture des établissements scolaires décidée par les autorités, est essentiellement guidée par la nécessité d’éviter la propagation du corona virus par l’intermédiaire des enfants qui sont les plus vulnérables, la LTDH invite les parents d’élèves à faire confiner leurs enfants à
leurs domiciles respectifs au lieu de les laisser se livrer à des jeux de groupe, tels le football, avec leurs amis du quartier.

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) constate avec amertume que certaines entreprises ou
Sociétés de la place refusent de mettre en application les indications du gouvernement, notamment
l’interdiction de rassemblement regroupant plus d’une centaine de personnes. Il s’agit principalement des Entreprises de la Zone Franche qui emploient des centaines d’ouvriers travaillant en groupe de jour
comme de nuit et dont les employés sont même menacés de licenciement en cas d’absences à leurs postes. Il s’agit aussi de plusieurs autres entreprises publiques, parapubliques et privées qui semblent minimiser le
mal en continuant d’ouvrir leurs portes malgré le grand nombre de leur personnel et employés. Elle condamne en outre les comportements inciviques et cyniques de certains commerçants
(pharmaciens et responsables de supermarchés) qui augmentent de manière exponentielle, les prix des
produits de nécessités vitales, tels les gels hydro alcooliques, les gants et les masques ;
La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) exhorte le gouvernement d’une part à sévir
rigoureusement face à toutes les entreprises qui semblent badiner avec la vie de nos citoyens en
méprisant ses instructions et d’autre part soit à régulariser les prix des produits concernés, ou à
subventionner lesdits produits afin de les rendre plus accessibles aux populations.

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) encourage le gouvernement à œuvrer davantage dans
le sens d’une prévention plus poussée de COVID-19 en mettant en œuvre une véritable politique de
sensibilisation des populations sur le mal et sur les comportements à adopter par chacun en vue de s’en
prévenir. Elle demande aux autorités, de prendre les dispositions nécessaires en vue d’assurer aux citoyens, la
jouissance réelle des droits économiques, sociaux et culturels, notamment le droit à l’alimentation, entre autres en encourageant l’ANSAT à ouvrir ses magasins de stockage en vue de sauver les couches
vulnérables et en offrant des mesures d’accompagnement aux PME/ PMI.

Nous lançons également un appel à toutes les bonnes volontés, à prendre des mesures individuelles ou
collectives en vue de soutenir financièrement ou matériellement le corps médical dont l’engagement
pour la lutte contre cette pandémie mérite un soutien sans mesure.

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) exhorte enfin le gouvernement à mettre à la
disposition du personnel médical, de moyens adéquats en vue d’un sérieux suivi des personnes
infectées.

Fait à Lomé le 24 mars 2020

Pour le Bureau Exécutif,

Le Président,
Me Célestin Kokouvi AGBOGAN

LA UNE DE SIKA DIGITAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
40 ⁄ 20 =