Face aux multiples blocages liés à l’application de la feuille de route, la coalition des 14 partis de l’opposition décide de reprendre la rue.

Dans cet ordre idée, l’homme par qui le « 19 août » est arrivé, Me salifou tikpi Atchadam, dans une  récente sortie affirmait : <<Notre seule obligation légale sera le dépôt de la lettre  d’information au ministère de l’administration par la coalition. Nous nous passerons des rencontres avec le ministre car nous ne discuterons pas d’itinéraire>>.

Un tour dans le passé, nous amène à se poser une question: va-t-on vers un affrontement entre forces de l’ordre et manifestants?

Car, à la veille des manifestations du 19 Août 2017, la situation était quasiment pareille avec une fermeté du  leader du PNP à ne pas discuter des questions  d’itinéraire avec les autorités ; ce qui avait conduit au lendemain à des manifestations violemment réprimées par les forces de l’ordre et de sécurité.

Pour le moment aucune réaction officielle de la part des autorités quant à la reprise des manifestations.

Mais des indiscrétions révèlent que le gouvernement compte donner force à la loi et tient au respect des itinéraires qu’il propose depuis un moment à toutes entités désireuses d’organiser des manifestations publiques dans la capitale.

C’est l’occasion ici de rappeler tous les acteurs à la retenue et à la recherche d’une issue pacifique pour sortir le Togo de cette crise qui n’a que trop durée.

Elom ADABE

I228 célèbre JULIANO - AVOUNDÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =