L’allègement du couvre-feu et le bouclage des villes au Togo sont sujets au port obligatoire de masque. Cette décision du gouvernement togolais donne plein pouvoir à la FOSAP, Force Sécurité Anti-pandémie qui continue sa mission sur le terrain.

Ce vendredi 10 juillet 2020, un impressionnant dispositif de cette force anticovid a pris d’assaut certaines artères de la capitale Lomé.

Elle est présente sur le terrain avec un contrôle strict du port de cache-nez par les usagers de la route. À Agoè, une banlieue située au nord de la capitale, le contrôle est assez musclé, personne n’entre s’il n’est pas porteur de masque. Dans la foulée, plusieurs conducteurs de taxi motos sont déjà interpellés pour défaut de port de masques.

Cette situation de motos confisquées génèrent un attroupement monstrueux au niveau du pont aérien communément appelé échangeur, qui montre bien évidemment tout le contraire des dispositions prises en cette période de pandémie où la distanciation sociale doit être de rigueur.

Cette négligence du port de masque n’est dûe qu’au manque de sensibilisations intenses sur le terrain. Une situation qui est beaucoup plus inquiétante en milieux ruraux.

I228 célèbre Juliano & Kiko

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
3 + 30 =