Image illustrative

Au Togo, la commune de Vo 1, plus précisément Wogba, est devenue une ville mystère. La profanation des tombes, l’insécurité et les vols d’enfants sont devenus des énigmes auxquelles les populations ne trouvent pas de réponses dans la localité.

Plus de 300 tombeaux profanés. Dans le courant de cette année 2021, la dernière en date remonte au lundi 14 juin 2021 où Atsou, originaire de Glévé, préfecture de Vo spécialisé dans la profanation des tombeaux, selon plusieurs sources dans la localité a été surpris en flagrant délit. Ce dernier interpellé par les habitants de la localité, a été arrêté, bastonné puis brûlé vif.

Notons que la ville de Wogba dispose de deux cimetières. Et pour les populations, l’inquiétude et l’indignation prennent place quant à l’idée d’enterrer leurs morts aux cimetières.

Face à cette situation, les populations préfèrent enterrer leurs dépouilles à la maison voir dans les chambres. Ce qui est d’ailleurs formellement interdit.

À cette série de profanation des tombeaux, s’ajoutent les problèmes d’insécurité, et de vols d’enfants. Les sources précisent que: « le vol des enfants est devenu monnaie courante dans la localité de Wogba,de même que la disparition mystérieuse des conducteurs de taxi-motos avec leur engin sans oublier les vols par intrusion et autres dans les maisons« .

I228 célèbre les 100 PAPIER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
13 + 26 =