Candidat déclaré à la présidentielle de 2020, Agbéyomé Kodjo, le président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) dénonce l’illégalité de la cour constitutionnelle.

Intervenant sur une chaîne radio de la place, l’ancien président de l’Assemblée nationale a estimé que la cour constitutionnelle dans sa configuration actuelle est rentrée dans l’illégalité depuis la modification le 08 mai dernier de la loi fondamentale.

Cette modification de la constitution a porté sur 29 articles dont l’article 100 consacré à la composition de la Cour constitutionnelle.

De sept (07), le nombre des membres de la cour passe à neuf (09) dont trois (03) désignés par le chef de l’État.

À cet effet, l’ancien chef de file de l’opposition, Jean pierre Fabre, Président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) dénonce lui aussi cette illégalité en se basant sur les mêmes arguments. Jean Pierre Fabre a aussi souligné que la recomposition de la cour constitutionnelle faisait partie des recommandations inscrites sur la feuille de route de la CEDEAO en Juillet 2018.

La recomposition de la cour constitutionnelle est l’une des revendications de l’opposition pour la transparence et la crédibilité du scrutin présidentiel de 2020.

LA UNE DE SIKA DIGITAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
29 × 28 =