Le ministère de la défense, parce que rattaché à la présidence, le chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé a procédé le 05 mai à la nomination d’un nouveau chef de corps du premier Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) en la personne du Lieutenant-colonel Atafaï Tchangani.

A ce sujet, le député Gerry Taama parle d’une faute administrative. « Personnellement je pense que c’est une faute administrative », a-t-il déclaré au micro de nos confrères de Victoire FM. Le président du NET estime que l’acte n’est pas le bienvenu vue qu’il n’y pas d’urgence sécuritaire.

L’ancien officier pense que l’adjoint du défunt pourrait assurer l’intérim comme cela se passe dans la plus part des cas au niveau des régiments. L’homme politique exhorte le gouvernement à situer les responsabilités sur le décès dans les conditions non élucidées du Lieutenant-colonel Madjoulba Bitala.

I228 célèbre JULIANO - AVOUNDÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
26 × 12 =