Reçu sur une radio de la capitale le dimanche 06 décembre 2020, Me Apévon, président national des Forces Démocratiques pour la République (FDR), appelle ses pairs de l’opposition à un nouveau front contre le pouvoir.

Selon l’homme politique, la constitution de ce nouveau front politique doit être précédée d’une réflexion sur les échecs des différents regroupements politiques. Me Apévon n’a pas lésimé sur les mots concernant les élections présidentielles de 2020, les qualifiant de « farce ». Il est allé plus loin en déclarant : << cette élection, au regard des conditions scabreuses dans lesquelles elle a été organisée constitue une véritable atteinte á la démocratie et la souveraineté du peuple togolais >>.

L’ancien patron du CAR n’a pas loupé les activistes de l’opposition au sein de la diaspora, estimant qu’ils ont contribué à l’intoxication dans le combat politique. Le président des FDR a souligné que << le Togo n’est pas une démocratie mais une véritable dictature incarnée par une minorité >>, a-t-il confirmé.

L’avocat a profité de l’occasion pour dénoncer les arrestations de Mme Brigitte Adjamagbo et Gérard Djossou, tous membres de la Dynamique Monseigneur Kpodzro. Les FDR ont effectué leur rentrée politique le 05 décembre 2020 à travers un conseil national.

I228 célèbre JULIANO - AVOUNDÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
12 ⁄ 4 =