Suite aux récentes répressions survenues lors des manifestations en date du 08 décembre de la C14 invitant le peuple au boycott des prochaines élections législatives jusque là fixées au 20 décembre et qui se soient soldées malheureusement par des blessés et décès, des voix s’élèvent de plus en plus pour condamner ces actes qui ne soient pas de nature à créer une bonne cohésion sociale dans le pays.

C’est ainsi que dans un communiqué sorti ce jeudi 13 décembre signé de son président Aimé Komla Dodzi EKPE, l’Observatoire Togolais des Médias OTM est revenu sur ces incidents en présentant « ses sincères condoléances aux familles éplorées » et par la même occasion attirer l’attention des journalistes sur la responsabilité sociale qui les incombe dans l’exercice de leur fonction.

En effet, l’Instance d’Autorégulation des Médias, le Tribunal des Pairs, ayant remarqué la publication et la diffusion d’images choquantes à l’issue desdites manifestations, saisit cette vitrine pour rappeler aux professionnels des médias que « la liberté de la presse doit s’accompagner du respect des règles d’éthiques et de déontologie notamment celle interdisant la publication des images choquantes ».

C’est donc en substance les raisons qui motivent cette sortie de l’OTM.

Gabin MENSAH

LA UNE DE SIKA DIGITAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
5 × 12 =