Faisant parti de l’une des exigences de la CEDEAO, la libération et l’exil de l’ancien president, le Prof Alpha Condé, sont loin d’être satisfaits par les puschistes.

À travers un communiqué rendu public le 17 septembre 2021, le CNRD oppose son refus à ces exigences de l’organisation sous régionnale. << L’ancien président, le professeur est et demeurera en Guinée. Nous ne cédèrons à aucune pression >>, martèle le communiqué.

Mamady Doumbouya rassure sur la protection et la préservation de la vie de l’ancien autocrate de Conakry. << Il bénéficiera d’un traitement humain et digne de son rang dans son pays >>, indique le communiqué.

Outre ce refus, les auteurs du coup d’etat du 05 septembre 2021 engagent le bras de fer avec les chefs d’Etat de la CEDEAO. En effet, la CEDEAO propose une transition de 06 mois afin de remettre le pouvoir aux civils, proposition qui passe mal chez le CNRD qui dit vouloir répondre plutot à l’aspiration des Guineens, qui, seuls peuvent decider de leur destin.  » Seul le peuple de Guinée décidera de son destin  » , a déclaré le porte parole du CRND au cours d’une conférence de presse le samedi 18 septembre 2021.

Le président du Ghana, Nana Addo et son homologue de la Côte d’ivoire, Alassane Ouattara ont rencontré le numero 1 du CNRD le 17 septembre 2021.

I228 célèbre les 100 PAPIER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
20 ⁄ 10 =