Le Togo connaît une phase d’expérimentation en matière de gouvernance locale depuis quelques années. Outre les problèmes rencontrés dans la gestion locale, la vie chère qui est aux portes des populations, le zèle de certains agents municipaux de collecte de taxes vient envenimer la situation. Le cas de dame Tina le 05 mars 2022 au marché d’Adidogomé est un exemple probant. Les Maires sont appelés à faire valoir leurs responsabilités.

Le 05 mars 2022, madame Tina, commerçante au marché d’Adidogomé Assiyéyé, après une altercation avec les agents municipaux de collecte de taxes, a été passée à tabac par ces derniers. Une situation de plus qui vient s’ajouter à la longue liste des forfaitures commises par ces agents dans l’exercice de leur métier dans les marchés. Entre le manque de respect, l’utilisation d’un ton arrogant et autoritaire, l’intimidation, la provocation, l’atteinte à l’intégrité physique et morale des commerçants et commerçantes, ces agents se croient tout permis en violant aisément le droit des concitoyens. Au marché d’Adidogomé Assiyéyé, Esther, revendeuse de céréales : « ces agents nous pourrissent la vie. Avec la vie chère, à peine tu étales tes marchandises, ils sont déjà présents pour te remettre le ticket sans que tu n’aies rien vendu. Et ils t’intiment l’ordre de payer en même temps. Quand tu veux leur tenir tête ou leur dire d’aller et revenir, c’est un autre problème que tu ne peux pas gérer. Certains, parmi eux, te menacent, t’insultent jusqu’à aller en famille. C’est vraiment triste » , témoigne-t-elle.

Non loin d’elle, Venunye, gérante d’une boutique d’alimentation générale, « ce que nous vivons dans nos marchés avec les agents de tickets est amer. Il suffit juste des fois que tu sois débordé par les clients et qu’ils arrivent, tu es obligée de les servir avant de te tourner vers tes clients. Moi personnellement, je n’aime plus leur tenir tête, si tu oses ils emportent une partie de tes marchandises à leur bureau, des fois c’est difficile de le reprendre chez certains même après avoir trouvé l’argent et payer ton ticket.. Il y’a peu parmi eux qui sont sages, compréhensifs et taquins » , confie-t-elle. La situation n’est toujours pas aisée avec les bonnes dames au marché, certains agents en viennent aux mains avec les commerçantes, Kayi livre son témoignage : « il y’a des voleurs parmi eux, si tu n’es pas vigilante, tu vas payer deux fois le même ticket. Ces agents ne nous respectent pas, je me demande s’ils n’ont pas de femmes chez eux à la maison ou si leurs femmes sont toutes des fonctionnaires. Moi je me suis déjà bagarrée avec un parmi eux parce qu’il m’a insulté moi, mes enfants et mes proches. Mais arrivé chez leur responsable ils ont été solidaires je n’ai pas eu gain de cause. Ce qui est arrivé à notre soeur Tina, moi je dis que c’est Dieu qui l’a voulu, pour que tout le monde et de même que leurs femmes sachent comment leurs maris nous traitent au marché. Ce qui est encore triste, nous avons nos sœurs femmes parmi les agents qui sont là à regarder quand leurs collègues portent atteinte à nos droits » .

Ces témoignages accablants ne sont que quelques uns parmi tant d’autres recueillis. Il est donc nécessaire que les Maires, premiers responsables des communes prennent leurs responsabilités. Ces agents municipaux de collecte de taxes doivent être formés, recyclés, être recrutés sur des concours pour qu’ils exercent leur métier dans le professionnalisme et le respect mutuel.

I228 célèbre Juliano & Kiko

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
24 ⁄ 3 =