Crédit photo: AFP

Le fabricant chinois de smartphone de marque Huawei ne dispose plus de sa licence Android Google. Cette décision qui malencontreusement mette ce dernier dans une mauvaise position, émane du gouvernement de Donald Trump, l’accusant d’espionnage.

En effet, ledit décret interdit aux sociétés américaines toutes relations commerciales avec ce géant de télécom qui tout récemment se classait 2ème sur le plan mondial des ventes de smartphones. Cette rupture des liens commerciaux avec Huawei concerne également les géants de l’informatique comme Intel et Qualcomm.

Les modèles Huawei déjà sur le marché ne sont pas concernés par ce divorce. Mais par contre, les utilisateurs des prochaines versions d’Android ne pourront plus télécharger ni installer les applications Google depuis Play Store.

En réaction à cette sanction, Huawei sort un communiqué dans lequel il rappelle qu’il « a apporté des contributions significatives au développement et à la croissance d’Android dans le monde entier. En tant que partenaire mondial clé d’Android, nous avons travaillé en étroite collaboration avec leur plateforme open source afin de développer un écosystème qui bénéficie à la fois aux utilisateurs et à l’industrie ».

Le même communiqué rassure que « Huawei va continuer à fournir des mises à jour de sécurité et des services après-vente à tous les smartphones et tablettes Huawei et Honor existants, ceux déjà vendus comme ceux en stock dans le monde entier ».

Cette guerre commerciale entre les entreprises américaines et étrangères est loin de prendre fin si l’on sait que d’autres pays soient aussi dans le collimateur du gouvernement américain pour les mêmes raisons ayant conduit à ce mauvais tournant dans la vie de Huawei.

Sources :

www.igen.fr

www.futura-sciences.com

LA UNE DE SIKA DIGITAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
6 + 25 =